Gaspé – 25 mai 2019

Vous souhaitez faire un don? C’est ici! 

Pour de plus amples informations, contactez Annie Brodeur au 418 368-1616

Informations sur la Marche
Lieu de la Marche (municipalité) Gaspé
Lieu de rencontre Site historique Gaspé, Berceau du Canada
Heure inscription 18h
Heure de départ 18h45
Objectif financier 20 000 $
Description de la journée de la Marche Nous allons marcher jusqu’au musée de la Gaspésie et revenir pour un goûter léger et une envolée de ballons. Nous demanderons aux gens d’apporter leurs bouteilles d’eau, car nous ne fournirons pas de bouteilles d’eau cette année.
Présidence d’honneur

Denise Paradis et ses filles, Marie-Pierre et Nadine Côté

Mot de la présidente d’honneur

Notez que le premier texte est de Denise Paradis. Le second à été composé par ses filles.

______________________________________________________________

Bonjour.

Si nous avons accepté d’être les porte-parole de la 13e édition de la Marche Alzheimer, c’est pour sensibiliser la population à cette cause encore taboue pour plusieurs. Personne n’est gêné de dire qu’elle est diabétique, qu’elle a le cancer, qu’elle souffre d’une maladie pulmonaire, pourquoi être gêné de dire que le cerveau ne fonctionne pas à 100 %.

Au Québec, on estime que 17 personnes par jour apprennent qu’elles sont atteintes d’une maladie cognitive. Quand on parle de maladie cognitive, c’est tout ce qui englobe les lobes du cerveau. Tant que nous ne sommes pas touchés, nous ne voyons pas l’importance de s’impliquer. C’est une maladie qui s’installe sournoisement, petit à petit, par des gestes et des comportements que l’on croit sans conséquence jusqu’à ce que le verdict tombe. Personne ne peut prédire l’évolution de cette maladie. C’est pour cette raison qu’il faut mener une vie normale. Ne jamais s’isoler est très important. La famille et les amis jouent un rôle primordial. Leur présence nous fait oublier que nos neurones ont quelque chose de différent. Marcher, aller au restaurant, souligner les anniversaires, se réjouir du succès de nos enfants et de nos petits-enfants font partie de tous ces petits bonheurs qui font que la vie est belle malgré tout.

En terminant, je vous cite une phrase que j’ai retenue : Un environnement peut être positif ou négatif, bon ou mauvais, cela dépend donc en partie de notre attitude et de celle de notre entourage.

Denise Paradis

____________________________________________________________

Bonjour. Nous avons décidé de nous impliquer dans la marche Alzheimer car notre mère est atteinte d’une maladie cognitive. Les maladies neurodégénératives sont encore très méconnues et affectent pourtant une partie importante de la population. Les personnes atteintes et leurs proches, dès l’annonce du diagnostic, vivent des moments pénibles et comme il n’y  a pas encore de traitement, nous savons que ça n’ira jamais mieux. La population et les familles doivent donc être sensibilisées à cette triste réalité.

D’abord, la mauvaise compréhension de la maladie entraîne souvent de lourdes conséquences. Le cerveau commence à changer de 15 à 20 ans avant l’apparition de symptômes clairs. Pour notre mère, cela s’est traduit par l’adoption de comportements qui ne lui ressemblaient pas du tout. Elle a posé des actions irréfléchies. Nous savons que c’est la maladie qui en est la cause. Mais plusieurs n’y croient pas. Donc, en plus de nous battre contre la maladie, nous avons aussi dû nous battre pour faire comprendre aux gens que la cause de ses gestes était la démence.

Cette bataille est la même pour une grande partie des personnes atteintes. Malheureusement, on y perd beaucoup. Des familles éclatent, des amis partent… Et on comprend que les gens sur qui on peut compter ne sont pas nombreux. C’est ce que nous aimerions que tous comprennent. Quand il nous faut toute notre énergie pour accepter, comprendre et vivre avec la maladie, c’est d’aide que l’on a besoin et non pas de mépris et de jugement.

Chaque étape de la maladie apporte de nouveaux deuils. Les proches aidants doivent pallier à la perte d’autonomie et ces derniers ont aussi besoin de support, pour ne pas s’épuiser. Voilà une autre raison de s’impliquer. Permettre à la société d’amasser des dons pour venir en aide à toutes les personnes touchées.

Marie-Pierre et Nadine Côté

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑